SUD-Rail s’est opposé au volet « classification et rémunération » de l’accord de branche car celui-ci est mauvais

C’est l’épisode de la rentrée, la dénonciation d’une partie de l’accord de branche par SUD-Rail, la CGT et FO.

L’accord de branche n’avait qu’une seule utilité, être un obstacle au dumping social des autres opérateurs ferroviaires. Force est de constater à la lecture attentive de cet accord qu’il n’est en rien un frein au moins disant social dans la branche.
Déjà en 2016, lorsque le volet organisation du travail était validé par l’UNSA et la CFDT, la direction de la SNCF et ces 2 organisations syndicales expliquaient qu’il ne fallait surtout pas le dénoncer, car c’était le meilleur moyen de garantir des droits afin que la concurrence soit la plus juste possible.

Depuis 2017 cet accord de branche s’applique à tous les opérateurs et il n’est en rien une protection. En effet, le décalage entre nos RH0077/677 et le volet organisation du travail de la CCN reste important, permettant aux opérateurs ferroviaires privés d’être moins cher que la SNCF.

Lire la suite

Dites : « NON aux TRAINS sans CONTROLEUR » !

Dès lundi 16 mars 2015, le syndicat SUD-Rail Bretagne s’engagera avec les cheminots dans la lutte pour maintenir au moins un contrôleur sur chaque T.E.R. en Bretagne.

La direction SNCF veut faire circuler 21 trains/semaine sans contrôleur en mars 2015, puis 86trains/semaine dès le moi de Mai, avec le but non avoué d’étendre le dispositif à un maximum de trains dans les années à venir. Tout ça au nom de la lutte contre la fraude : c’est absurde !

Lire la suite

La région finance les groupes du BTP et détériore la qualité du TER breton !

En 2010, la région Bretagne a voté un budget de 29 millions d’euros pour le projet d’AYRAULTPORT Notre Dame des Landes (NDDL). EN 2013, pour boucler son budget le conseil régional veut enlever des contrôleurs dans les TER ce qui entraînera 25 à 30 suppressions d’emplois. De plus, en zone rurale, l’amplitude des guichets se réduit (comme à Landivisiau) voire certains sont définitivement fermés. Ces présences humaines sont utiles pour la sécurité, l’information à bord des trains et dans les gares. Au vu des chiffres records du chômage, certains ne trouvent rien de mieux que de supprimer encore des emplois.

Lire la suite

La mort du Fret SNCF en Bretagne :

Depuis l’ouverture à la concurrence du fret ferroviaire en 2003 le transport de marchandise par rail est en chute libre passant de 48 gigatonne/km à 19.5 gigatonne/km en 2013 au niveau national. Concernant la Bretagne le lobby routier est très présent. En 2013 le transport ferroviaire de marchandise représente seulement 1.6% du trafic en Bretagne.

La Branche Fret de la SNCF en Bretagne comptait 140 cheminots en 2009. Après de multiples plans de restructurations il n’y a plus que 36 agents de Fret SNCF en Bretagne au 16 Juin 2014. Mais ce n’est pas fini : la direction prévoit 7 suppressions de poste en septembre 2014. Les prévisions sont de 29 agents pour le Fret SNCF breton.

Lire la suite

Nous n’avons plus le choix !

Pépy et le gouvernement ne nous écoutent pas et ne négocient rien des propositions de la Plateforme unitaire SUD-CGT-UNSA. Ils veulent imposer leur réforme !

Le mardi 10 juin à partir de 19h, tous en grève reconductible !

Lire la suite