Au lieu de dire la vérité aux usagers, G. Pépy s’en prend à SUD-Rail !

Les nombreux incidents de ces dernières semaines ont montré à quel point le système ferroviaire français est fragilisé. L’éclatement de l’entreprise publique SNCF ne cesse de s’accentuer depuis la création de RFF. L’organisation mise en place aboutit à des mises en concurrence absurdes, à des surcoûts bureaucratiques, à … une désorganisation du système ferroviaire !

Lire la suite

La direction bretonne de la SNCF championne de la communication !

Le syndicat SUD Rail Bretagne tient à réagir à la publication de l’article intitulé « la Bretagne championne des trains à l’heure » paru samedi dans les colonnes de Ouest-France.
Cette parution, précisément la veille de la mise en place de nouvelles procédures d’autorisation de départ des trains, est assez révélatrice de la propension qu’a notre direction régionale à masquer certaines réalités par des opérations de communication à des fins de publicité purement commerciale.

Lire la suite

Rassemblement de soutien à Marie contre Kéolis (STAR) Vendredi 3 décembre

SUD-Rail Bretagne et Solidaires Transports appellent à un Rassemblement de soutien à Marie Vendredi 3 décembre à 13h30 devant la Cité Judiciaire.

Son patron l’envoie au tribunal pour contester l’existence du syndicat dans l’entreprise et la désignation de notre représentante Solidaires Transports à Kéolis Rennes.

Lire la suite

La Grève interpro. n° 13 – 23 octobre 2010

Refus de toute négociation, débat accéléré, à l’Assemblée nationale d’abord, au Sénat maintenant, pour faire voter le texte avant les vacances scolaires, le gouvernement et le président de la République ont choisi le passage en force. Face à cet oukase, le mouvement actuel prend des formes inédites qui montrent une détermination intacte. Ces actions multiformes, allant des grèves reconductibles dans certains secteurs à des actions de blocage de dépôts de carburants, sont organisées partout de façon unitaire. Elles se combinent avec les fortes mobilisations d’une jeunesse qui refuse le destin sinistre que lui préparent les classes dominantes. Comme seule réponse, le gouvernement se cantonne dans le déni de la mobilisation sociale et accentue la répression.

Lire la suite